Skip to content

SoBDécalé…

SoBDécalé… published on Aucun commentaire sur SoBDécalé…

Hé oui, Avec l’atelier 54, nous devions participer à l’édition du festival SoBD au premier Week-end de décembre, mais l’événement n’aura pas lieu pour raison de vous savez quoi…

Mais la bonne nouvelle est tombée, le SoBD, salon de la BD parisien n’est pas annulé, il est reporté au mois de février. Donc, le 5 et 6 février 2021, on sera présent – si tout va bien – pour vous accueillir et vous dédicacer nos nouveaux fanzines que vous n’aurez pas eu l’occasion de découvrir à la halle des blancs-manteaux en décembre.

Nous avions déjà bien conscience de ne pas maîtriser nos vies, mais nous sommes nombreux, en ces temps troubles, à ne pas avoir de vue sur l’avenir. Que pourra-t-on faire demain ? Et après-demain ? quels projets penser pour l’avenir ? finalement, nous réalisons peut-être juste ce qu’est vraiment la vie… En effet, n’est-pas étrange de se projeter sans se poser de questions dans un an, dans deux ans, voire dans dix ans ? Qui sait ce qui se passera demain ? ou dans une heure ? Qui sait ce qui se décide à haut niveau en ce moment même dans ce monde ? La vie reprend sa valeur inconnue. Enfin, l’avenir plus que la vie. Demain est mystérieux, source de surprises et d’étonnement. Oui, a priori, le soleil se lèvera et le monde tournera à peu près comme aujourd’hui. Mais cela n’a rien d’une certitude et c’est une chose que cette crise sanitaire tend à nous rappeler.

Finalement, au cinéma ou dans un livre, quand nous suivons un personnage et qu’inconsciemment nous anticipons ce qui va se passer, nous sommes surpris mais pas tant que ça par les événements. A quand remonte la dernière œuvre que vous ayez lue ou vue où vous vous demandiez tout le temps ce qui allait se passer pour le personnage dans une heure, demain ou après-demain. Cette œuvre que vous avez lue en vous disant que rien n’est jamais acquis et que l’avenir reste une nébuleuse floue où tout peut arriver… et tout arrive, ou presque, au protagoniste !

Moi-même, j’ai du mal à m’en souvenir. Peut-être Mulholland Drive, la première fois où je l’ai vue, et où je me demandais mais qu’est-ce qu’il va se passer maintenant ? Mais pourquoi il lui dit cela ? Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Sensation perdue après la première vision puisque connaissant l’histoire, quand je l’ai revue, les surprises étaient moins fortes. Une sensation donc dure à trouver et surtout à retrouver.

Et vous, avez-vous retrouvé quelle film,livre, spectacle, chanson, peinture ou autre œuvre vous a laissé cette sensation d’inconnu, d’inattendu, ce sentiment que l’on ne parvient pas à comprendre comment l’histoire va évoluer, que tout déjoue vos plans ?

A bientôt (j’espère)…

Share Button